Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 octobre 2009

Le chemin du Ciel

"Tu m'a montré le chemin d'Ars, je te montrerai le chemin du Ciel..."

C'est par cette belle formule que Saint Jean-Marie Vianney remercia Antoine Givre, jeune berger qui le renseigna, au moment où de son arrivée dans un petit village de la région lyonnaise, qui sera célèbre grâce à lui.

Le Vatican, à l'occasion du 150ème anniversaire de la mort du Saint Curé, nous incite à cheminer vers le Ciel, en se mettant à son école. Ainsi, outre le fait que nous pouvons l'invoquer pour les vocations dont le monde a tant besoin, nous devons surtout profiter des indulgences mises à notre disposition par le Saint-Siège, dans le cadre de l'année sacerdotale (19 juin 2009-19 juin 2010):

 


 

"Pour obtenir ce fruit tant désiré, le don des Sacrées Indulgences, que la Pénitencerie Apostolique prodigue avec bienveillance pour le temps de l’Année sacerdotale, sera très utile ; le présent Décret est émis conformément à la volonté du Souverain Pontife:

 

A. – L’indulgence plénière, applicable également aux confrères défunts sous forme de suffrage, est accordée miséricordieusement dans le Seigneur aux prêtres vraiment pénitents qui, n'importe quel jour, réciteront dévotement au moins les Laudes ou les Vêpres devant le Très-Saint-Sacrement exposé à l’adoration publique ou reposé au tabernacle, et qui, à l'exemple de Saint Jean-Marie Vianney, se proposeront avec disponibilité et générosité pour célébrer les sacrements, spécialement celui de la Pénitence ; conformément aux dispositions en vigueur, ils devront en outre faire la confession sacramentelle, s’approcher du Banquet eucharistique et prier selon les intentions du Souverain Pontife.

 

L'Indulgence partielle, également applicable aux confrères défunts, est encore accordée aux prêtres chaque fois qu’ils réciteront avec dévotion des prières légitimement approuvées pour mener une vie sainte et pour s'acquitter saintement des sacra munera qui leur sont confiés.

B. - L'Indulgence plénière est accordée à tous les fidèles vraiment pénitents qui assisteront avec dévotion au divin Sacrifice de la Messe dans une église ou un oratoire, et qui offriront à Jésus-Christ Prêtre Souverain et Éternel, pour les prêtres de l'Eglise, des prières et n'importe quelle bonne oeuvre accomplie ce jour-là, pour qu'Il les sanctifie et les modèle selon Son cœur, du moment qu’ils auront expié leurs péchés par la pénitence sacramentelle et qu’ils auront prié selon les intentions du Souverain Pontife ; cette concession vaut aux dates de l’ouverture et de la fermeture de l'Année Sacerdotale, le jour du 150° anniversaire du pieux trépas de Saint Jean-Marie Vianney, le premier jeudi du mois ou en quelque autre jour désigné par les Ordinaires des lieux pour l'utilité des fidèles.

 

Il sera très opportun que, dans les églises cathédrales et paroissiales, ce soient les prêtres chargés de la cura patorali qui dirigent publiquement ces exercices de piété, qui célèbrent la Sainte Messe et reçoivent les confessions des fidèles.

 

L’Indulgence plénière est également accordée, dans leur maison ou là où leur empêchement les retient, aux personnes âgées, aux malades et à ceux qui, pour des motifs légitimes, ne peuvent pas quitter leur domicile, et qui, ayant conçu une détestation de tout péché et ayant l'intention de s'acquitter dés que possible des trois conditions habituelles, réciteront aux jours ci-dessus déterminés, des prières pour la sanctification des prêtres, et offriront avec confiance à Dieu, à travers Marie Reine des Apôtres, les maladies et les difficultés de leur vie.

 

L'Indulgence partielle est enfin accordée à tous les fidèles chaque fois qu’ils réciteront avec dévotion cinq Notre Père, Je vous salue Marie et Gloire soit au Père, ou une autre prière approuvée à cette fin, en l’honneur du Sacré-Coeur de Jésus, pour obtenir que les prêtres conservent la pureté et la sainteté de leur vie.

Ce présent Décret est valable pour toute la durée de l'Année Sacerdotale. Nonobstant toutes dispositions contraires.

 

Donné à Rome, au siège de la Pénitencerie Apostolique, le 25 avril fête de Saint Marc Évangéliste, en l'an 2009 de l'Incarnation du Seigneur.

" (source: Vatican)


"L'Indulgence, qui est la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d'un péché déjà pardonné, peut être appliquée à soi ou à l'intention de l'âme d'un défunt. Dans tous les cas — indulgence plénière ou partielle —, le fidèle doit être en « état de grâce ».

Pour l'indulgence plénière, dont l'obtention est limitée à une fois par jour, il doit :

  • avoir le désir de gagner l'indulgence,
  • se détacher complètement du péché, même véniel,
  • se confesser dans les huit jours (avant ou après l'indulgence),
  • communier le jour même,
  • prier selon les intentions indiquées par le pape, ou prier aux intentions du pape,
  • accomplir l'action à laquelle est attachée l'indulgence dans le temps prescrit (si l'indulgence est attachée à un jour ou une période particuliers).

Si ces actions ne sont que partiellement remplies, ou que le fidèle n'a pas les dispositions du cœur requises, l'Indulgence n'est que partielle.

Il est également rappelé que l'Indulgence ne peut être appliquée qu'à soi-même ou aux « âmes du Purgatoire » (par mode de suffrage), et non à d'autres personnes vivantes." (source: wikipédia)

 

ars2.jpg

 

 

 

mardi, 01 septembre 2009

Actualités militantes

 

230720091509.jpg

Après l'excellente Université d'été de l'UCLF, où les participants ont pu se former, prier et se détendre, tout en nouant des contacts à travers la France, deux événements sont à signaler pour le mois de septembre.

Tout d'abord les Journées Chouannes organisées par la maison d'éditions SA DPF, à Chiré-en-Montreuil, constituent le rendez-vous littéraire et contrerévolutionnaire incontournable de la rentrée.

De nombreux auteurs présenteront et dédicaceront leurs livres, des conférences seront proposées, durant le week-end du 5 et 6 septembre. Une Messe solennelle sera célébrée le dimanche, et les festivités se poursuivront jusqu'en fin de journée (vers 18h30).

 

Chiré.gif

 

Puis, le dernier week-end de septembre, aura lieu le traditionnel pèlerinage légitimiste, organisé par l'UCLF et la Fédération Bretonne Légitimiste, entre Vannes et Sainte Anne d'Auray, jusqu'au monument du Comte de Chambord. Une Messe et diverses activités sont prévues pour le dimanche.

 

 

 

chambordB.jpg

Bonne rentrée à tous!

Camillo

16:47 Publié dans Annonces | Lien permanent | Commentaires (2)

jeudi, 18 juin 2009

"Non prevalerunt"

Bien qu'il a souvent été dit que ce blog entendait dispenser une formation de fond, il nous semble aujourd'hui important tant comme Catholiques, que comme individus soucieux du Bien Commun, de nous immiscer provisoirement dans le débat informatif.

 

Il se tiendra à Clisson, du 19 au 21 juin, la fête de l'enfer, ou hellfest, pudiquemment présentée comme un  "festival de musique extrême français qui a eu lieu pour la première fois en 2006".

Les genres "musicaux" seront les suivants: Heavy Metal, Death Metal, Black Metal, Thrash Metal, Punk. Nous vous invitons à regarder attentivement les noms des différents groupes qui y seront présent (source: wikipédia):

Il faut rajouter le groupe "eyehategod" (comprenez "je hais dieu"), dont le nom apparaît sur le site du "festival".

Les photos des articles vendus en ligne sur le magasin du festival sont elles aussi très évocatrices:

L'ange de la lumière=lucifer

Les cornes du démon: la cérémonie du sabbat (wikipédia): "Célébration des forces vitales de la Nature incarnées par le Dieu cornu, symbolisé par le cerf ou un autre animal à cornes tel le bouc ou le taureau"

le pentagram=la tête de bouc=le diable

BATHORY - Bathory LP

 

 

 

 

 

behemoth_hellfest_2007.jpg
Dimmu_Borgir_at_Hellfest_VI_by_DragonLady1.jpg

 

Le nom du festival, les intervenants présents, ainsi que toute la symbolique utilisée (ambiance lugubre, démoniaque, infernale (c'est insoutenable), pentacles, noir omniprésent...), et enfin la date, le 21 juin, en font un véritable rendez-vous à la gloire de satan.

Si l'on pousse le raisonnement un peu plus loin, l'on pourrait penser qu'il s'agit en réalité d'un sabbat, ou rassemblement de sorcières. (wikipédia: "Dans le folklore européen, on dénomme sabbat les assemblées nocturnes de sorcières, lesquelles donneraient lieu à des banquets, des cérémonies païennes, voire des orgies".)

On apprend ensuite sur wikipédia que les sabbats  n’ont "pas particulièrement lieu le samedi mais plutôt à la veille des fêtes chrétiennes. Dans la tradition la plus ancienne, il semble même qu’il(s) ai(en)t eu lieu plutôt dans la nuit du jeudi au vendredi. Les solstices (le premier se produisant vers le 20 ou le 21 juin ), les équinoxes, sont des dates importantes, comme le 2 février (correspondant à la chandeleur), le 1er mai ou le 1er novembre". Or, il se trouve que le hellfest se déroule comme par hasard entre le 19 et le 21 juin, et débute le vendredi 19, fête du Sacré-Coeur de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et que le 24 juin est fêté Saint Jean-Baptiste (fête double de première classe, dans le calendrier tridentin).

Il apparaît donc clairement que cette manifestation est satanique, au moins dans son inspiration. Le danger, hormis le fait qu'il s'agisse d'un culte public rendu au démon, réside essentiellement dans les personnes non intrinsèquement sataniques, mais qui risquent d'y perdre leurs âmes, en respirant les fumées de satan.

Ainsi, que faut-il faire?
Restons toujours fidèles à la méthode "prière-étude-action":
- la prière:
Redoublons d'ardeur dans notre vie de prière, et pratiquons aussi les pénitences et les mortifications, en offrant tout cela en réparation pour ce "festival" ignoble, pour la conversion des organisateurs, intervenants et clients, et pour nous préserver aussi des embûches démoniaques.
Nous recommandons aussi la lecture d'un commentaire trouvé sur le Salon Beige:
"Le recours aux Armées célestes et à Saint Michel en particulier est l'arme ultime contre cette infestation diabolique ainsi bien sûr que la prière à Marie Auguste Reine des Cieux et maîtresse des Anges.
Cette prière,inspirée par la Sainte Vierge au Père Cestac en 1864 ne plait pas du tout au démon, car les presses qui devaient l'imprimer se brisèrent plusieurs fois...(Notre Dame, à la Salette, parle de cette date comme celle d'une redoutable invasion des esprits de ténèbres sur notre terre.L'intervention des démons est permise par Dieu à la fois pour éprouver la foi des justes et pour avertir et châtier les pêcheurs.(Cf Saint Thomas)
Prière indulgenciée par SS Pie X.(19O8)
"Auguste Reine des Cieux,Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement, envoyez Vos légions saintes, pour que,sous Vos ordres,elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme.
O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance.
O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour nous défendre et repousser loin de nous le cruel ennemi.
Saints Anges et archanges, défendez-nous gardez nous.
Ainsi soit-il."

Enfin, pour les Nantais, la Fraternité Saint-Pierre (http://fsspnantes.over-blog.com/) organise une veillée de prière qui aura lieu à Saint-Clément vendredi soir, fête du Sacré-Coeur, de 20h à 22h.

Le Saint-Sacrement sera exposé, et le chapelet sera récité. Ce genre d'initiative peut être reproduit allègrement.

 

- l'étude:
On pourra lire avec profit l'Abrégé de démonologie, écrit par Jean Vaquié, grand auteur Contrerévolutionnaire, qui priait et méditait longuement avant toute étude sur la gnose ou les oeuvres du diable, attitude que nous vous invitons à imiter.
- l'action:
Nous renvoyons à l'excellent article d'e-Deo, qui encourage, coordonnées à l'appui, à faire pression sur les sponsors du hellfest pour qu'ils ne se fassent pas complice des appels à la haine anti-chrétienne, véhiculés par certains groupes (là-aussi, citations et paroles à l'appui).

 

Il semble que cette campagne ait porté ses fruits, puisque Coca-cola a d'ores et déjà retiré son logo de la page des partenaires du hellfest.

http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2009/06/première-victoire-cocacola-fait-retirer-son-logo-.html

Cela ne nous dit rien en revanche sur l'effectivité ou non d'un arrêt total par la firme, de son partenariat avec le "festival".

 

Quoiqu'il en soit, nous vous invitons donc vivement à agir contre ce scandale subventionné. Finissons sur une note d'une infinie espérance; qui a donné son titre à cet article:

 

"Les puissances de l'enfer ne prévaudront pas contre Elle"

(Matth., XVI, 18.)

 

 


arton348.gif

 

 

15:35 Publié dans Divers | Lien permanent

jeudi, 02 avril 2009

Carême et Combat spirituel...

 

 

Le Carême est le temps du combat spirituel par excellence, car il est un temps de purification, par le renoncement à soi-même, au vieil homme qui est en nous; afin, qu'en accompagnant le Christ jusqu'à la Croix, nous soyons participants à Sa Gloire, qui nous obtiens le Salut éternel.

La vie chrétienne est faite de renoncements et de croix, mais aussi évidemment de toutes les grâces nécessaires pour les accepter, les offrir, et les surmonter!

Il est donc nécessaire de bien s'équiper pour bien combattre. Et l'adage disant que l'homme avertit en vaut deux, il importe donc de lire de bons ouvrages de piété.

Sans vouloir nous substituer aux conseils d'un bon prêtre, il nous semble quel'Imitation de Jésus-Christ, est un ouvrage fondamental en la matière, dont on ne peut faire l'économie.

D'autres sont aussi efficaces, bien que plus récents.

Ainsi, peut-il être fait mention de l'ouvrage du Père Max de Longchamp, Le Carême pour les cancres (disponible ici par exemple), dont une citation lumineuse et concise à été lue sur le Forum Catholique:

 "C'est Dieu qui combat en nous; nous avons à nous confier amoureusement au Seigneur plutôt que de combattre les tentations.
Dieu est là en nous,il combat en nous.
Dieu attend de nous non la performance mais la confiance.
Si nos chutes nous désespèrent c'est que notre confiance est en nous-même et non en Dieu."

Laissons nous donc porter par la Très Sainte Vierge Marie, notre Mère céleste, pour qu'Elle nous guide vers son cher Fils, et qu'ainsi, nous cheminions avec confiance, vers la Résurrection de Pâques!

 

BONNE FIN DE CARÊME A TOUS!

 

 

Camillo