Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 juin 2010

Les Magistrats Francs Maçons devraient se dévoiler

Le procureur Eric de Montgolfier dénonce le secret de l’appartenance maçonnique et revient sur le code de déontologie publié jeudi. (…)

Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice depuis dix ans, combat depuis longtemps le secret de l’appartenance maçonnique. Pour les juges comme pour l’ensemble des fonctionnaires. Un débat qui, en France, reste entaché par la chasse aux franc-maçons pendant la période de l’occupation. Entretien.

Que pensez-vous aujourd’hui des magistrats franc-maçons ?

Mon point de vue s’est renforcé. Ce n’est pas l’appartenance maçonnique qui est gênante, mais son usage. Mais je mets sur le même plan l’appartenance à une Eglise, à une secte ou à une loge maçonnique. Ce qui me pose problème chez un maçon, c’est quand il ne se dévoile pas, car cela ouvre la possibilité à des opérations occultes. Cela vaut pour un magistrat comme pour un tas de gens. (…) Cela concerne tous ceux qui exercent des fonctions d’autorité dans l’Etat et qui prennent des décisions. Ceux-là devraient se dévoiler.

SOURCE : http://www.rue89.com/2010/06/09/les-magistrats-francs-macons-devraient-se-devoiler-154160

(Merci à Philippe)

Nous sommes bien d’accord avec Eric de Montgolfier concernant le problème des dérives qui peuvent facilement avoir lieu dans le milieu maçonnique grâce, notamment, à la politique du secret. Par contre, déclarer que l’appartenance maçonnique ne serait pas gênante en soi est totalement faux d’un point de vue Catholique (religion à laquelle le procureur ne cache pas son appartenance, lui au moins). Cette vision des choses est totalement libérale. D’un point de vue Catholique, la franc-maçonnerie est un problème effectivement “gênant” du fait qu’elle s’oppose par essence à l’Eglise. L’adogmatisme dont se déclare la maçonnerie équivaut au relativisme doctrinal. Il y a donc incompatibilité avec le Catholicisme, quoi que disent certains franc maçons. Si un franc-maçon n’est pas nécessairement du genre “comploteur” (l’un des rôles sociaux essentiel et inavoué de la franc-maçonnerie est d’être gardienne de la révolution libérale à mains égards), son appartenance à une loge – même s’il se déclarait Catholique – n’en reste pas moins inquiétante pour le Salut de son âme.

(Source: Les Intransigeants : http://intransigeants.wordpress.com/ )