Deux “artistes” russes provocateurs viennent d’être condamnés pour incitation à la haine ethnique et religieuse dans le cadre d’une exposition d’ “art” contemporain … Ils devront payer respectivement une amende de 200.000 et 150.000 roubles. A l’extérieur du tribunal, des hommes vêtus de vestes de cuir noir brandissaient des icônes et des croix.

Les médias occidentaux sont en pleurs pour notre plus grand plaisir !

Les œuvres blasphématoires ne se moquaient pas tant directement de la religion orthodoxe que de la Foi Catholique puisqu’il y avait, par exemple, une icône barbouillée de caviar, une autre sur laquelle figurait un Mickey Mouse, une peinture représentant un général russe violant un soldat, un Christ dans une publicité pour la chaîne de restauration rapide McDonald’s ou une médaille de l’Ordre de Lénine servant d’auréole à un Christ. De l’ “art” fait par des gens très intelligents qui ne cherchaient à offenser personne, vous vous en doutez bien …

Les accusés et leurs défenseurs – d’autres groupes de pseudo-”artistes” et des associations de “défense de droits de l’homme” dont Amnesty International – craignent à présent que le pays ne bascule dans une “situation classique d’un parti fasciste hostile à la culture contemporaine” (dixit le journal ultra-sioniste New York Times). A Reuters, les deux “artistes” ont déclaré : “Cela montre que l’Etat soutient les factions orthodoxes ultranationalistes qui attaquent la culture russe” (sic). Ils seraient par ailleurs convaincus que ““cette décision émane directement du Premier ministre (Vladimir Poutine) et du président“. Suite à des menaces, l’un d’eux aurait également déclaré qu’il n’oserait plus se balader tout seul dans les rues désertes durant la nuit …

Lors d’une exposition en 2003 intitulée Attention, religion !, l’un des deux “artistes” avait vu ses œuvres légitimement endommagées par des militants Orthodoxes.

L’Eglise orthodoxe russe, actuellement en rapprochement géostratégique avec la Sainte Eglise Catholique, connaît un important renouveau près de vingt ans après la chute du communisme. Les dirigeants russes ont adopté l’orthodoxie comme principale religion du pays.

Les gros titres de la presse française nous font bien rire : “Art interdit: des amendes pour les organisateurs“, ” Russie : les fascistes gagnent contre l’art contemporain“, ” Mickey, Marie, le juge russe et les bigots
“, “La Russie prête à jeter l’art contemporain en prison“, “Russie: l’ONU priée d’intervenir en faveur des organisateurs d’une exposition d’art“, “Russie. Condamnés pour une exposition d’art” …

Certaines personnes nous dirons : “Comment ? Vous vous opposez à la liberté d’expression ? Mais pourtant, vous ne cessez de la défendre afin de vous protéger derrière elle“.

Pas du tout. On peut éventuellement profiter d’un tant soit peu d’espace de “liberté d’expression” quand on en a la possibilité, simple question de stratégie, mais certainement pas défendre le concept. Cela pour deux raisons :

- La liberté d’expression est une chimère, un mensonge et une imposture : dans le système, elle n’est jamais qu’uni-latérale. On l’utilise principalement pour pouvoir insulter la religion (surtout Catholique) et les valeurs traditionnelles, tout simplement. Le bon exemple est le festival haineux Hellfest qui appelle totalement impunément à massacrer les Chrétiens et à brûler les églises …
On peut dire ce que le pouvoir veut bien entendre et ne pas dépasser certaines limites (révisionnisme, antisionisme, immigration massive, esclavagisme, etc …), sinon il ne tiendrait plus. C’est assez logique … La liberté d’expression, comme dirait FASC, allez dire cela à Dieudonné ou à Faurisson …

- La liberté d’expression n’est de toute façon absolument pas Catholique. Elle procède effectivement du libre-arbitre, adulé par l’infâme libéralisme, mais elle n’est pas du tout une vertu en soi. En vérité, elle est abominable ! De Dieu, on ne se moque pas. Il est légitime pour un Etat Chrétien, dont le rôle est d’assurer le Bien Commun et de permettre à l’Eglise de bonnes dispositions du peuple pour le Salut des âmes, d’empêcher des gens de s’attaquer à la religion.

Si un jour les vrais français reprennent la France, croyez-vous qu’ils devront laisser les opposants s’exprimer en vertu de la liberté d’expression ? Pas plus que l’anti-France nous l’a laissée ! Croyez-vous qu’on donnera à l’anti-France la possibilité de reprendre le pouvoir et de recommencer à assassiner notre peuple ? Plutôt mourir ! On en finira avec ce mythe de la liberté d’expression et nous, au moins, on ne mentira pas aux opposants en leur disant qu’ils en ont “droit” !

Les Catholiques ne doivent pas mener leur combat au nom de la “liberté d’expression” mais au nom de la vérité, tout simplement. Ce n’est pas plus compliqué que cela. Les combats en matière de recherche historique, par exemple, doivent se mener au nom de la vérité. Si nous permettons la liberté d’expression, nous permettons le mensonge en la matière et le mensonge déplait fortement à Dieu. Or, le mensonge historique que nous retrouvons dans les manuels scolaires est du coté du système vendu à Satan depuis plus de 200 ans (révolution française), le même qui promeut la “liberté d’expression” dans sa Constitution mais qui combat la Vérité.

Nous ne pouvons qu’être totalement solidaires avec tous les historiens ou ingénieurs qui exercent leur métier sur des bases authentiques, sincères et scientifiques, et qui dérangent le système républicain bourgeois, sioniste et maçonnique !

Source: Les Intransigeants